Annuaire des carnets de voyage - Uniterre

 

LES TRIBULATIONS D’UN FRANÇAIS CHEZ

 LES EX-SOVIETS

 

                                   Un Grand espion Occidental réside dans un hôtel de Moscou. Le KGB fouille sa chambre tous les jours. Un jour derrière le canapé, le KGB découvre son carnet de notes et lit :

- Aujourd'hui mercredi j'ai dîné avec des Russes, nous avons bu beaucoup de vodka, j'aurais pu mourir.

Ensuite :

-         Aujourd'hui, jeudi, j'ai déjeuné avec des Russes, nous avons bu de  la vodka, j'aurais dû mourir hier

 

 Cette histoire court en Russie. Elle remonte à des temps « anciens ».

 

Ce texte a été rédigé entre 1990 et 1994, avec des bribes de notes prises sur un PC portable dans les gares, les trains, les hôtels, les avions...

 

Certaines histoires ne sont plus d'actualité, le texte a commencé à vieillir, heureusement. Mais les racines du mode de pensée slave / communiste sont toujours là.

 

Le texte a été traduit en Russe et doit être édité un de ces jours en Sibérie.

 

En Février 1997, je me suis fait refouler à la frontière Russe lors de mon arrivée à l'aéroport de Moscou; mon visa était en règle, mais j'étais sur la "liste noire" des "persona non grata" ! Sans aucun motif annoncé.

L'Ambassadeur de Russie à Paris m'a invité à prendre le café une semaine après ce retour précipité, mais il n'avait pas d'explication à me donner, lui dépend des Affaires Etrangères, et mon refoulement est une décision du Ministère de l'Intérieur, et ils n'ont pas de relation...

Alors toutes les suppositions sont bonnes pour trouver une explication à ce refoulement, y compris : Krolik. Certaines personnes pensent que je me moque des Russes, mais des Russes pensent qu'en lisant ce texte on s'aperçoit que je les aime bien.

Les Russes se racontent entre eux des histoires encore plus "croustillantes" que je n'en raconte, mais l'on n'aime pas se faire servir par d'autres les plats que l'on peut se servir soi-même.

J’ai été réinvité en Russie par le Ministère Russe des Affaires Etrangères en juillet 1999, il n’y a donc plus de problème. Les temps ont changé, et cela est très bien.

 

 L'édition en Russe de Krolik sortira avec une manchette :

-         Voici l'intégralité des notes du Grand Espion Occidental que nos services spéciaux ont interdit de séjour sur notre territoire !

 

 

 

KROLIK

 

Par Henri LEHN

 

COMMENTAIRES ET COURRIER :    henri.lehn(at)wanadoo.fr

Si vous préférez la traduction en Russe cyrillique allez à :

http://grustno.hobby.ru/lehn/lehn.htm